Eric Diligent se replace au centre du débat – RL

Eric Diligent se replace au centre du débat – RL

Eric-Diligent- Républicain lorrain 01122013 page 2

(Photo) Eric Diligent (sans étiquette) a lancé sa campagne, vendredi soir, dans un hôtel Mercure qui a fait salle comble, réunissant près de 200 personnes, dont, au premier plan, ses co-listiers.

Eric Diligent se lance

Vendredi soir, (le 29 décembre 2013) Eric Diligent (Sans étiquette) a présenté son programme.

Après sa déclaration de candidature, puis son exclusion de l’UMP, Eric Diligent (sans étiquette) a lancé officiellement sa campagne, vendredi soir, lors d’une réunion publique. Le candidat aux élections municipales de Forbach s’est affirmé comme le rassembleur de la droite et du centre. Le quadragénaire en a profité pour dévoiler son programme et présenter une partie de sa liste.

Eric Diligent se replace au centre du débat

Forbachois avant tout. C’est le fil conducteur du discours d’Eric Diligent, vendredi soir. Sans étiquette, le quadragénaire se déclare comme le candidat rassemblant la droite et le centre.

Il a attendu son heure. Depuis la rentrée, Eric Diligent a laissé passer la tempête médiatique qui voit les partis politiques (FN, PS, UMP) s’affronter à grands renforts de ténors parisiens (Philippot, Valls, Le Maire). Le candidat aux élections municipales ne s’en formalise pas, jouant a contrario la carte de l’ancrage local. «  Je suis le seul des candidats à avoir grandi à Forbach et qui a choisi d’y vivre », entame cet inspecteur des finances publiques.

Une étiquette humaniste et gaulliste

Vendredi soir, lors du lancement de sa campagne à l’hôtel Mercure, le quadragénaire appuie : « j’aime ma ville et je m’y sens chez moi. ‘Bei uns dahem’ ». Tout au long de la réunion, ce père de famille met en avant son bilinguisme, ses convictions européennes et son ouverture vers l’Allemagne, en matière de formation, d’éducation et d’emploi.

Devenu sans étiquette (Lire ci-contre), Eric Diligent en fait même une force. « L’UMP locale, représentée par Alexandre Cassaro, continue sa course à l’échalote derrière le Front national. » Le candidat se veut le rassembleur de la droite et du centre, « avec un programme d’inspiration humaniste et gaulliste, soutenu par des élus, d’anciens élus et membres de la société civile qui sont issus de l’UMP, de la droite et du centre. »

Puis Eric Diligent s’en prend tour à tour à Florian Philippot, accusé d’opportunisme et dont la victoire serait « une catastrophe », puis au maire. « M. Kalinowski, avec sa Zone de sécurité prioritaire, fait passer Forbach pour le Bronx. Comment voulez-vous attirer des entreprises avec un tel argument ? », moque Eric Diligent, qui, à plusieurs reprises, met les rieurs de son côté.

 « Forbach ma passion »

Pour sa première réunion publique, Eric Diligent a dévoilé, avec pédagogie, une bonne partie de son programme. « Celui-ci s’articule autour de deux principaux piliers. Le premier concerne l’économie, la fiscalité et le commerce. » Le second est axé sur la sécurité et la citoyenneté. Avec, en tête, la réalité d’une ville endettée à hauteur de plus de 40 millions d’euros.

Lorsqu’il déroule ses thèmes de campagne, le candidat est précis, pointu, il entre dans les détails, démontrant sa connaissance de la ville, des associations qui la composent. Car le fil rouge du discours et de l’engagement d’Eric Diligent est contenu dans le nom de sa liste « Forbach, notre passion ». « Je veux que Forbach redevienne la ville-phare de la Moselle-est », assène-t-il, avec le regard et la parole avant tout d’un citoyen vivant dans sa ville.

Une fois ce tour d’horizon effectué, Eric Diligent a présenté la quasi-totalité de sa liste. Originalité de la démarche, il a demandé à la plupart de venir à la tribune se présenter. Un exercice auquel se sont prêtés, avec métier ou émotion (voire les deux), Alain Schmidt, Robert Ahr, Gersende Korinek, Francis Schmitt, Claude Schott, Gennaro de Chiara, Carmen Diligent, Danielle Sotijiu, Geneviève Backscheider et Guillaume Feiss.

(Texte républicain Lorrain le 1 décembre 2013, écrit par Bertrand BAUD.)

Murmures politiques – Diligent exclu : l’UMP confirme

Début septembre, le comité départemental de l’UMP a décidé d’investir Alexandre Cassaro pour les élections municipales à Forbach. 97% des représentants des militants ont approuvé ce choix. Une élection où Alexandre Cassaro était le seul candidat, Eric Diligent ayant refusé de participer au vote pour l’investiture. Devant la volonté d’Eric Diligent de mener sa propre liste, l’UMP, conformément à son règlement intérieur, l’a exclu provisoirement, en date du 23 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *